PESTICIDES

Diméthoate : Décisions courageuses pour les producteurs de cerise



15.04.2016 La Confédération paysanne se félicite des décisions prises par les ministres de l'Agriculture français, espagnol et italien quant à l'interdiction de l'usage du diméthoate. De plus, l'activation par Stéphane Le Foll d'une clause de sauvegarde pour empêcher l'importation en France de cerises produites dans des pays qui persistent à autoriser cet insecticide, est un précédent qu'il faut saluer : il signifie que la santé publique et le maintien de la production locale de cerises importent plus que la libre circulation des marchandises. Cette mesure devrait permettre un sursaut des prix qui pourra atténuer les conséquences des pertes de rendements dus aux dégâts de Drosophila Suzukii. Elle permettra également, espérons-le, de rassurer les consommateurs auprès de qui l'image de la cerise a été gravement détériorée ces dernières semaines par le battage autour de la demande de dérogation à cette interdiction formulée par une partie de la profession.

Ces décisions doivent s'accompagner de mesures de soutien accessibles à tous les producteurs de cerises touchés par Drosophila Suzukii, sans exclure les petits producteurs, qui assurent l'essentiel de la production française.

On constate qu'une volonté politique ferme peut entrainer d'autres volontés dans le sens de l'intérêt général, malgré les pressions exercées par ailleurs, et le poids des dogmes libéraux. Il est désormais indispensable d'aller au bout de la démarche en enclenchant une réflexion sur les moyens de soutenir les alternatives au diméthoate et de pérenniser des productions relocalisées.

POUR ALLER PLUS LOIN
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne