Home > Communiqués de Presse > Ordonnance coopération : redonner de la force au collectif
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Ordonnance coopération : redonner de la force au collectif

17.01.2019

Alors qu'une nouvelle réunion est prévue, ce vendredi au Ministère de l'Agriculture, sur l'ordonnance relative aux coopératives, la situation de la défense collective des paysan-ne-s est sans appel. Elle s'affaiblit sous la mainmise des industries agroalimentaires et par le dédouanement des pouvoirs publics vers les actions interprofessionnelles, elles-mêmes supplantées par des opérations marketing ou stratégies d'entreprise. Face à la multiplication des organisations de producteurs verticales, dépendantes de leur acheteur, nous promouvons des organisations de producteurs fortes, transversales et territoriales.

A partir de ce constat, la Confédération paysanne souhaite une ordonnance sur la coopération ambitieuse qui permette de conserver au maximum la valeur pour les coopérateurs. Il faut ainsi agir sur la transparence des filiales des coopératives et sur lesmodalités de valorisation des produits des coopérateurs. Renforcer la régulation de l'offre, miser sur la qualité des produits et la relocalisation à travers cet outil collectif de mise en marché, au service des producteurs, devraient être des orientations partagées au regard des attentes sociétales.

En parallèle, l'exemple récent de Sodiaal, qui s'affranchit des grilles interprofessionnelles, montre le vide actuel en interprofession. Aucune démarche réellement collective ne semble pouvoir émerger. Chaque enseigne souhaite continuer sa stratégie privée dans un monde où la compétition est érigée en dogme.

Or, nous n'avons jamais eu autant de besoins en initiatives collectives pour répondre aux enjeux socioéconomique, climatique et sociétal.

La fin des quotas laitiers et sucriers, associée à l'essor de la contractualisation, a encore déséquilibré le rapport de forces en faveur des industriels. Au moment où l'Académie d'Agriculture tire les enseignements du marché laitier et appelle – nous nous en réjouissons - à la mise en place d'instruments de régulation et de prévention des crises, nous réaffirmons notre conviction dans la force du collectif.

La rémunération paysanne et la reconnaissance de nos métiers passeront par cette vision collective : développement local, répartition harmonieuse des moyens de production sur les territoires (foncier, matériel, etc.), création et consolidation d'outils communs relocalisés (plateforme logistique, abattoir de proximité, légumerie, magasin de producteur, etc.), régulation des marchés.


Contacts :
Laurent PINATEL - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 80 58 97 22
Nicolas GIROD - Secrétaire national - tél: 06 07 55 29 09
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04