Home > Communiqués de Presse > Étiquetage du miel : une victoire qui en appelle d’autres
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Étiquetage du miel : une victoire qui en appelle d’autres

12.07.2019

La Confédération paysanne se félicite de l'annonce d'un projet de décret sur l'étiquetage d'origine du miel par le gouvernement. L'ineptie de l'appellation trompeuse « miels originaires UE*/non-UE* » va prendre fin, après de longues années de lutte pour un secteur apicole malmené. Nous saluons d'ores et déjà le principe de retenir un étiquetage exhaustif des pays, par ordre pondéral décroissant, avec mise en avant des origines principales. Nous resterons vigilants jusqu'à la rédaction définitive du décret.

Cette avancée vient conforter une demande conjointe des consommateurs-trices et des apiculteurs-trices, comme les plus de 50 000 signatures de la pétition UNAF/SNA/FFAP/Confédération paysanne récoltées en quelques semaines le démontrent.

Cette transparence accrue doit aussi s'accompagner d'une meilleure valorisation des miels français, dans un contexte de sous-production nationale et de concurrence déloyale des importations de miels à bas coût et/ou adultérés de Chine et d'Ukraine.

Sur ces sujets de traçabilité, nous portons également une meilleure identification des apiculteurs et apicultrices-récoltants par rapport aux produits commercialisés par les négociants et une lutte renforcée contre la francisation et l'adultération des produits de la ruche (y compris cires contaminées, gelée royale importée, miel avec ajout de sirop…).

Cette avancée, pour être effective, n'est pas compatible avec la signature par la France de l'accord de libre-échange UE*/Mercosur*. Le dogme libéral de mise en concurrence permanente des paysan-nes de la planète sur un marché mondialisé de produits alimentaires fait fi des différences de conditions sociales, sanitaires et environnementales de production. Sur le miel, le contingent annoncé de 45.000 tonnes à droits de douane nuls octroyé au Mercosur* est une menace réelle pour le revenu des apiculteurs et apicultrices français-ses, essentiels aussi pour le maintien de la biodiversité. Rappelons que ce volume de 45.000 tonnes représente la consommation française annuelle de miels, alors que le taux d'autosuffisance national est déjà inférieur à 50% !

 



Contacts :
Nicolas GIROD - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 07 55 29 09
Denis PERREAU - Secrétaire national
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
POUR ALLER PLUS LOIN
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04