Home > Campagnes solidaires > n° 379 - janvier 2022
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 379 - janvier 2022
Editorial Sommaire
Dossier
Archives

Dossier

Paysannes et paysans engagés pour le climat


Les dossiers sont disponibles en téléchargement trois mois après parution [voir dans la rubrique ARCHIVES]

L'agriculture contribue à hauteur de 19% des émissions françaises de gaz à effet de serre. La feuille de route rédigée dans le cadre de la Stratégie Nationale Bas Carbone fixe les objectifs à -18% d'émissions agricoles entre 2015 et 2030. Les efforts demandés vont devoir se concentrer sur les émissions de méthane et de protoxyde d'azote dont le pouvoir réchauffant est respectivement de 25 fois et 300 fois celui du gaz carbonique. C'est pourquoi, l'élevage de ruminants, très émetteur de méthane, et les pratiques agronomiques à l'origine des émissions de protoxyde d'azote sont particulièrement dans le viseur.
L'ensemble des actrices et acteurs engagés en faveur d'une agriculture paysanne n'a pas attendu ces constats pour proposer des solutions. L'agriculture biologique, l'agroécologie, les systèmes de polyculture-élevage basés sur la prairie, l'agroforesterie, sont autant de réponses efficaces, à condition qu'elles s'inscrivent dans le refus de l'agriculture industrielle. Les résultats obtenus sur nos fermes montrent le plus souvent une excellente performance sur le plan des indicateurs climatiques.
Mais le plus frappant, c'est que nous cochons aussi toutes les cases sur le plan de l'emploi, de l'alimentation de qualité, de l'environnement et de la biodiversité. Car c'est bien dans la globalité des enjeux que doit s'inscrire la lutte contre le changement climatique. Et pour cela, les paysan·nes doivent être soutenu·es. Sans revenu, nous ne pourrons rien faire. Sans une nouvelle génération, jeune et nombreuse, nous n'aurons pas assez de forces. Il faut donc une véritable ambition politique, des budgets efficaces et cohérents et une révolution des esprits pour balayer toutes ces résistances qui nous font perdre du temps. La prochaine Pac (2023-2027), on le sait déjà, sera malheureusement une nouvelle occasion manquée de vraiment prendre en compte le défi climatique.
En attendant, c'est dans nos campagnes que des hommes et des femmes engagées tracent la voie,  imaginant et concevant des expériences pour réduire leur empreinte carbone. Ces paysan·nes font aussi preuve de pragmatisme et de résilience en adaptant sans cesse leurs pratiques au changement climatique et à ses aléas (gel tardif, pluies diluviennes, sécheresses plus intenses...).
La transition agroécologique doit évidemment inciter le plus grand nombre à les rejoindre. Mais l'Etat et les citoyen-nes doivent avant tout reconnaitre les externalités positives ainsi rendues à la société toute entière. Cela doit se traduire par des prix et par des aides publiques qui correspondent à la rémunération de ces services.
Notre gouvernement a su trouver 17 milliards d'euros pour le développement de la méthanisation. Comment ne trouverait-il pas le même budget pour accompagner cette révolution agricole qui sera sociale, environnementale et climatique ?

Jean-Marc Thomas,
paysan dans les Côtes-d'Armor


NB : tous les propos des paysannes et paysans recueillis pour ce dossier l'ont été par Sophie Chapelle.

 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04