Home > Communiqués de Presse > Élevage plein-air : la bataille ne fait que commencer !
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Élevage plein-air : la bataille ne fait que commencer !

03.11.2021
Samedi 30 octobre à midi, les représentants syndicaux de la Confédération paysanne et du Modef* ont reçu «l'instructiontechnique». Ce texte a pour but de préciser la mise en œuvredes arrêtés  pris par le Gouvernement fin septembre. Les syndicats avaient jusqu'à ce midi pour proposer des amendements !

Sur la méthode, comme à chaque fois, les représentants syndicaux reçoivent les documents au dernier moment avec un délai très contraint pour faire des retourspar courriels. Les conditions de gociations solides et pluripartites ne sont donc pas réunies.

Sur le fond...toujours le même problème que lors des groupes de travail auxquels nos deux syndicats ont participé assidument : on nous promet que nos propositions seront intégrées dans les textes à venir.

Le cabinet du Ministre nous a forcés la main pour la signature de la feuille de route en juillet, nous assurant que nos nombreuses réserves seraient ajoutées dans les arrêtés à paraître en septembre. Résultat : aucune de nos propositions n'y figure.

Le cabinet et la DGAL* nous ont assuré qu'elles seraient prises en compte dans les instructions techniques. Résultat : rien. Nous n'avons cessé de répéter, étayer, argumenter nos positions pour la défense des élevages de plein-air et de qualité, avec une patience qui force le respect. Nous avons toujours insisté notamment sur :

-La réduction de la période à risque du 15 novembre au 15 janvier
-La réduction des transports entre les fermes et des mouvementssur les exploitations
-La réduction de la densité des élevages
-La promotion d'outils alternatifsà la claustration et la suppression du bâtiment comme un  droit à produire
-La recherche et ledéveloppement sur la vaccination

Aujourd'hui, tout le travail fourni est balayé d'un revers de main, une fois de plus. "L'instruction technique" à venir est un document à charge contre le plein-air. On y voit bien la main du Cifog, mais on cherche l'intérêt des producteurs fermiers. La confiance est rompue !

Face au tapis rouge déployé par le Gouvernement, le Cifog et le syndicat majoritaire au modèle industriel et intensif, nous déploierons des actions de solidarité et de résistance pour préserver un modèle qui répond aux exigencessociales, économiques et écologiques de nos sociétés modernes. Nous continuerons de défendre nos élevages, la qualité de nos produits et les emplois qu'ils créent.

Cela commence dès demain avec le boycott du Conseil d'administration du Cifog prévuce jeudi 4 novembre. Nous ne participerons pas à la mascarade bien orchestrée d'une interprofession qui délaisse tout une filière de qualité pour des motifssanitaires qui cachent en réalité une volonté économique à rebours de ce que la raison conseille d'appliquer aujourd'hui.

 

 

 


Contacts :
Nicolas GIROD - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 07 55 29 09
Sylvie COLAS - Groupe grippe aviaire - tél: 05 62 68 72 50
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04