Home > Communiqués de Presse > Réglementation grippe aviaire : la Confédération paysanne ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Réglementation grippe aviaire : la Confédération paysanne mobilisée sur le terrain et devant la justice pour sauver l’élevage plein-air

16.11.2021

Depuis l'arrêté du 5 novembre, l'ensemble du territoire métropolitain est passé en risque grippe aviaire « élevé ». Tous les éleveurs et éleveuses sont contraints d'enfermer leurs volailles. Cette décision les place devant un choix impossible : enfermer leurs animaux la majeure partie de l'année, quand cela leur est possible, et renier leur mode d'élevage ; ou cesser leur activité sous la menace des sanctions. Environ 30% des éleveurs vont être acculés à la cessation très prochainement.

La Confédération paysanne et le Modef* n'ont de cesse depuis des mois de dénoncer les choix en matière de politique sanitaire du gouvernement. Car la nouvelle règlementation ne s'attaque pas à l'industrialisation de la filière volailles pourtant à l'origine de l'ampleur et de la propagation des crises sanitaires précédentes : transports incessants d'animaux vivants, uniformisation génétique et densité animale excessive. Nous avons multiplié les propositions pour construire une réglementation efficace pour éviter une nouvelle crise sanitaire. Mais le Ministère a fait le choix de sacrifier le plein-air sur l'autel de la vocation exportatrice de la filière.

Notre mobilisation se poursuit donc sur le terrain avec un appel à mobilisation nationale du 15 au 17/11. Partout en France devant les DDPP et les préfectures les éleveurs et éleveuses vont interpeller les pouvoirs publics et les élues, informer les consommateurs et consommatrices sur les marchés. Après le Gers et la Saône-et-Loire lundi, une grande mobilisation nationale a lieu à Pau ce mardi, devant la DDPP à 14h avec des éleveurs et éleveuses venus du grand sud-ouest. L'Etat ne peut pas abandonner ainsi toute une partie de son économie agricole et doit nous refaire des propositions : les éleveurs et éleveuses attendent un soutien pas un plan de licenciement.

Ces manifestations se doublent aujourd'hui d'une action en justice pour faire annuler cette réglementation. La Confédération paysanne, le Modef*, Agir pour l'environnement, Sauve qui poule, l'Anafic, Miramap, Bio Consom'acteurs et la FNAB viennent de déposer un recours devant le Conseil d'État.

Nous refusons la fin de l'élevage de volailles plein-air. Nous refusons cette tromperie massive des consommateurs et consommatrices en vendant comme du « plein-air » des produits qui ne le seront plus. Nous refusons ce coup porté au bien-être animal, avec des volailles enfermées une grande partie de l'année. Nous refusons la baisse de la qualité des produits proposés à la population qui en découlera. Nous refusons cette évolution malsaine de notre métier pour mettre sous cloche le vivant. Les crises sanitaires doivent être gérées autrement : dans le but de préserver la santé des animaux et des humains et non pas de développer les exportations.

Parce qu'il en va de la survie du plein-air, la Confédération paysanne utilisera tous les moyens à sa portée pour soutenir toutes celles et ceux qui résistent à cette réglementation inique et inefficace.


Contacts :
Nicolas GIROD - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 07 55 29 09
Denis PERREAU - Secrétaire national - tél: 06 88 80 75 48
Sylvie COLAS - Groupe grippe aviaire - tél: 05 62 68 72 50
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04