Home > Campagnes solidaires > n° 357 - janvier 2020
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 357 - janvier 2020
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

De retour de la Cop 25

La 25e Conférence des Nations unies sur le climat (Cop25) s'est tenue en Espagne les quinze premiers jours de décembre : d'abord refusée par le Brésil, ensuite annulée en dernière minute par le Chili, elle s'est illustrée, dans les sombres hangars du parc des expositions de Madrid, par son authentique loupé institutionnel et le tranquille étalage des intérêts privés.
Après un automne marqué par les tempêtes qui s'enchaînent, les éléments communiqués par les scientifiques du monde entier durant cette quinzaine confirment que les aléas climatiques s'intensifient plus rapidement que prévu, partout sur le globe, et que ce n'est pas le simple fait de la fatalité. Au-delà des travaux institutionnels en cours, ralentis par les intérêts divergents et les influences des mécanismes financiers, des équipes de recherche ont mis en lumière les intéressantes questions de la place et du rôle de l'héritage culturel, comme de la capacité d'adaptation des communautés indigènes... trouvant écho, malgré la nuit institutionnelle, dans les actions et les paroles portées haut et fort par la société civile.
Car de nombreuses organisations alliées, des représentant.es des jeunes et des peuples autochtones notamment, ont su imposer leur rythme et faire entendre leurs voix dans l'enceinte des débats. La Via campesina était bien là, elle aussi, malgré le fait d'avoir dû diviser sa délégation pour participer à la fois au Sommet des peuples - événement maintenu au Chili, parallèlement à la Cop - et intervenir à Madrid. Aux côtés de ceux du mouvement paysan international, deux drapeaux de la Conf' s'étaient glissés dans la manifestation du 6 décembre dans la capitale espagnole où des centaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées autour d'une même volonté : faire masse et nourrir la solidarité.
Le séjour était brumeux, la Cop extra-terrestre, les rencontres magiques (1). Je retiens que la force internationale de la Via campesina et de son message politique précède la taille de sa délégation,  et qu'il y a des liens à cultiver pour amplifier nos actions dans l'intérêt commun et la solidarité mondiale.
Quelques pépites pour avoir de l'énergie et des idées pour la suite: l'implication « solaire » des collègues militant.es d'Ingénieurs sans frontières, la remarquable présence d'une délégation d'étudiant.es de l'Ecole normale supérieure (regroupée autour du drapeau de la Conf' dans la manif), le précieux réseau des Bergers d'Europe… Des échanges variés dans des moments différents, avec toujours le même message: « C'est bon de se voir ! Et c'est bien que la Conf' soit avec nous ! ».

Virginie Raynal,
paysanne dans le Cantal


(1) « Je me réfère aux magiciens parce qu'ils ne promettent pas de miracles. Ils inventent des techniques et arrivent à faire des choses que l'on pensait impossibles », dit la poétesse et essayiste
 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04