COMMUNIQUE DE PRESSE

Projet de loi agriculture et alimentation : la Conf’ gagne une avancée sur les abattoirs mobiles

28.05.2018

Les députés ont adopté la nuit dernière l'article 13 quinquies issu d'une proposition de la Confédération paysanne pour l'expérimentation d'abattoirs mobiles pendant les quatre prochaines années. Il s'agit d'une vraie première avancée apportée par ce projet de loi. Elle permettra de lever enfin les blocages aux nombreux projets d'abattage de proximité portés sur les territoires, malgré l'opposition virulente du lobby des abattoirs industriels. Le développement de ces abattoirs mobiles assurera une réduction des temps de transport des animaux et le déploiement des circuits courts de proximité, aujourd'hui limitée par le manque d'outils d'abattage.

Si l'article 13 quinquies tel qu'adopté ne va pas aussi loin que nous le souhaitions, il incitera enfin le ministère de l'Agriculture et ses services départementaux à adopter une lecture flexible et adaptée de la réglementation européenne, en assouplissant des contraintes pensées par et pour les abattoirs industriels. L'accompagnement de cette expérimentation par l'État garantira aux consommateurs un niveau élevé d'hygiène, de sécurité sanitaire et de bien-être animal.

La Confédération paysanne sera force de proposition pour que cette expérimentation profite aux nombreux groupes de paysans recensés sur les territoires, portant des projets d'abattoir mobile : camion abattage, caisson mobile en lien avec un abattoir de proximité...

Nous demandons aussi au Sénat de réintroduire dans cette expérimentation, comme nous le proposions, les petits abattoirs fixes de proximité. Ce qui rendrait possible la pérennisation et le redéploiement d'un maillage cohérent d'abattoirs là où les solutions mobiles sont inadaptées.

Ce soir et demain, la discussion va se poursuivre sur les productions végétales. Nous appelons les député-e-s à introduire de nouvelles dispositions en faveur de l'étiquetage des OGM cachés et de l'interdiction du glyphosate dans 3 ans. Surtout, nous leur demandons de voter l'article 14 ter sur l'autorisation de fabriquer et d'utiliser des préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP*), article qui ouvrira l'accès à des alternatives ambitieuses aux pesticides.


Contacts :
Laurent PINATEL - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 80 58 97 22
Nicolas GIROD - Secrétaire national - tél: 06 07 55 29 09
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
MOBILISATIONS
10 JOURS POUR SIGNER
A partir du 1er décembre, Amnesty International lance sa campagne "10 JOURS POUR SIGNER".
en savoir +
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne